Catégories
Non classé

3 CHANGEMENTS DANS LES RH AVEC L’AVANT DU RGPD

Lorsque vous essayez de comprendre des problèmes aussi importants que celui du RGPD, il peut arriver que vous vous sentiez mal préparé et que vous ayez du mal à trouver des informations précises. Ainsi, au lieu de donner une vue d’ensemble de tout ce qui se cache derrière le RGPD et d’avertir des amendes et des pénalités.

Les données personnelles sont définies par le RGPD comme « toute information identifiée ou identifiable relative à une personne physique ». Cela signifie que tous les enregistrements d’employés dont vous vous occupez sont des données personnelles protégées par la loi.

Sur le lieu de travail, les employeurs sont déjà tenus de veiller à ce que les données personnelles des employés soient respectées et correctement protégées. Le RGPD ne modifie que certaines de ces responsabilités. 

Quels sont les changements ? De quoi l’employeur est-il déjà responsable ?

Les principaux domaines du RGPD qui auront un impact sur les ressources humaines .
Les domaines du RGPD qui auront un impact sur les ressources humaines sont les suivants:

Consentement
Droits de données
Les rapports de violation
Explorent chacun de ces domaines pour voir à quel point, ils seront différents pour la RH une fois le RGPD arrivé.

Obtenez le consentement pour traiter les données des employés

Lorsque vous souhaitez faire quelque chose avec les données personnelles d’une personne, vous devez obtenir son consentement. Avec le RGPD, les règles d’obtention de ce consentement changeront. Auparavant, le consentement pouvait être obtenu en écrivant une clause de consentement spécifique pour traiter les données dans un contrat. Mais selon le RGPD, le consentement doit être « donné librement, spécifique, informé et clairement indiqué ».

La bonne nouvelle pour les ressources humaines est que cela ne s’applique pas nécessairement aux données des employés comme le logiciel entretiens annuels , car il y aurait une obligation légale de traiter ces dernières.

Cela dit, il est important de garder à l’esprit que les données des employés stockées ou traitées pour des raisons allant au-delà des obligations légales relatives à l’entreprise, nécessitent toujours le nouveau consentement plus explicite prévu par le RGPD.

Nouveaux droits pour les employés en tant que parties prenantes

Les employés auront plus de droits sur ce dont il advient de leurs données personnelles. Vous pouvez décomposer ces droits en un résumé utile en cinq points:

Le droit à l’information: clarté envers les employés sur l’utilisation correcte des données personnelles;
Le droit d’accès: les demandes d’accès continueront d’exister, mais avec des règles différentes. Nous verrons cela plus en détail dans la section suivante de cet article;
Le droit à la rectification des données: si les données des employés sont incorrectes ou si des données clé sont manquantes, l’employé peut demander qu’elles soient corrigées;
Le droit à l’oubli: cela ne s’applique aux données des employés que dans certaines circonstances, telles que le non-respect de la réputation personnelle;
Le droit à la portabilité des données: c’est une nouveauté absolue introduite par le RGPD. Les salariés peuvent désormais obtenir, dans des situations spécifiques, leurs données personnelles et les réutiliser à leurs propres fins, via différents services.

Rapport de violation

Toute personne impliquée dans le traitement des données personnelles au sein de son organisation doit désormais suivre une nouvelle procédure de signalement des violations. Cela affecte également les ressources humaines, bien sûr.

En cas de violation de données personnelles, le RGPD oblige l’utilisateur à informer le Commissaire à l’information dans les 72 heures, si possible. Si cela n’est pas possible, une justification expliquant pourquoi cela n’a pas été possible doit également être fournie.

Une violation de données personnelles peut aller d’un ordinateur portable perdu à un e-mail envoyé à la mauvaise adresse. Cependant, ces types d’erreurs ne seront pas toujours classés comme une violation de données personnelles – pensez, par exemple, si vous perdez un ordinateur portable qui stocke les dossiers d’employés non chiffrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *