Bien préparer son entretien avec un conseiller retraite

À partir de 45 ans, tous les salariés peuvent participer à un Entretien Information Retraite sur leurs droits à la retraite dans le cadre des régimes légaux de retraite et d’augmentation des pensions. Pour organiser sereinement votre départ à la retraite, vous devez vous entretenir avec un conseiller retraite pour mieux comprendre votre situation.



Choisir le meilleur interlocuteur et le bon moment

Deux options s’offrent à vous : faire appel à un cabinet privé ou contacter votre caisse de pension. L’EIR gratuit des caisses. Vous êtes libre de demander votre complémentaire ou régime de base. Si vous êtes dans plus d’un régime, veuillez contacter le dernier ou celui auquel vous avez le plus droit. Tous les fonds de tous les régimes ont le droit d’évaluer ce que vous obtenez dans chaque régime et de répondre à vos questions.

En principe, le nombre d’EIR n’est pas limité, mais la caisse n’envisage pas de les augmenter, d’autant que le nombre d’assurés est important. Cela vaut la peine d’attendre l’âge de 55 ans, lorsque le montant de la pension sera déterminé. Cependant, cela est possible à partir de 45 ans. À cet âge, il ne vaut la peine de solliciter un entretien que si vous êtes dans une situation spécifique (expatriation, programmes indépendants, retraite anticipée pour invalidité, etc.), car la réglementation et votre carrière évolueront encore avant votre départ.

Il est important de savoir que l’entretien conseil retraite est une rencontre d’une heure avec un conseiller retraite expérimenté qui répondra à toutes vos interrogations.

Recevoir et consulter les dossiers de carrière

Collectez tous les documents que vous possédez déjà. C’est à propos de :

– un devis global indicatif, qui est reçu l’année où l’on célèbre les 55 ou 60 ans. Ce document comprend votre RIS (cette fiche personnelle comprend une description professionnelle pour tous les régimes auxquels vous cotisez) et une évaluation de votre pension de retraite totale ;

– Du relevé personnel de situation si vous n’avez pas encore l’âge de 55 ans.

Si votre RIS ou EIG a plus de 2 ans, demandez une attestation professionnelle à jour auprès de chacune de vos caisses de retraite les plus récentes. À la différence du RIS, ce dossier couvre seulement un régime. Il complète les pièces que vous avez déjà.

Vous êtes libre de faire votre demande en ligne depuis votre espace personnel, par téléphone ou par courrier. Lors de l’entretien, le conseiller vérifie les dossiers qui retracent votre parcours. Si vous constatez des anomalies, emportez les documents avec vous pour les corriger. Le fichier sera alors mis à jour.

Examiner ses conditions de départ et éclaircir ses projets

Les estimations globales indicatives vous donnent des informations sur vos conditions pour prendre la retraite. Vous recevrez cette confirmation le jour J et vous connaîtrez la date de départ ainsi que la durée d’assurance à accomplir pour bénéficier d’une pension complète (50%). En fonction de votre heure de départ, vous avez une estimation du montant reçu.

L’entretien vise à envisager différents scénarios de fin de carrière. Vous voulez partir au plus vite. Si vous pouvez demander à partir pour une carrière longue à 60 ans, l’EIG n’en fait aucune mention. Vous pouvez demander au conseiller à ce sujet lors de l’entretien.

L’entretien information retraite est donc un droit nouveau, utile et gratuit. Cet entretien avec un expert est un moyen d’adapter la bonne stratégie pour bien organiser son départ à la retraite.

Publié le
Catégorisé comme Sante